Quand de grands écrivains écrivent des romans policiers

Le jeudi à 14h15
Salles Saint-Nicolas, 2 rue du Grand-Ferré, Compiègne
 
Par Alain Lanavère

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure. Agrégé de lettres classiques, Docteur es-lettres

calend.jpegVoir le calendrier

Description
Il advient que de grands écrivains cèdent un jour à l'envie d'écrire un roman policier. Enfants, ils avaient aimé Sherlock Holmes, Fantomas, Rocambole ou Arsène Lupin. Entre les deux guerres, le succès de Simenon les impressionnait. Après guerre, le cinéma noir des Américains les séduisait.
D'où nos livres. Mauriac a peint l'âme tourmentée d'un criminel, Bernanos de même en rivalisant dans son scénario avec Simenon. Giono, ému par la sauvagerie des hommes, a campé un justicier tenté à son tour par l'atrocité du crime. Michel Déon, lui, représente la fuite d'un innocent que la police politique traque. Patrick Modiano, avec le génie qui est le sien de créer des atmosphères troubles, tourne autour d'une affaire sordide qui ne sera jamais élucidée. Les Landes, les Alpes, les Hautes-Alpes, les Etats-Unis et le Canada, Paris enfin, seront les décors de ces "ténébreuses affaires".

Mauriac Bernanos Giono Deon 1 Modiano
François Mauriac Georges Bernanos Jean Giono Michel Déon Patrick Modiano

 

Tarif : 22,50 euros le cycle

Série n° 63

Ajouter un commentaire