La prison, vies brisées... peine perdue

Mieux connaître la logique judiciaire et le monde carcéral

Le jeudi à 14h15
Salles Saint-Nicolas, 2 rue du Grand-Ferré, Compiègne

Par Dominique Ciavatti

Directeur honoraire des services pénitentiaires
Membre honoraire de la commission nationale consultative des droits de l'homme

calend.jpegVoir le
calendrier

La prison ?

Un monde méconnu pour la plupart d'entre nous.

Ce cycle de conférences rappelle l'histoire de la prison en France puis nous invite à réflechir sur le fait religieux en prison, le sens de la peine et il se termine en posant la question souvent débttue "la prison est-elle une école du crime ?"

Homme prison

Histoire de la prison conférence reportée
De l’hôpital général du 17eme siècle à l’établissement pénitentiaire du 21ème siècle

L’histoire de la prison française est aussi l’histoire des libertés publiques : l’acquisition de droits  pour la population incarcérée  mais aussi l’émergence de la reconnaissance d’un droit des victimes manifestent  des profonds changements de la société et s’inscrivent dans la modernité.

Crimes et châtiment : histoire de la prison

  • La prison avant la Révolution : mesure de police et de sureté
  • La  prison dans un état de droit : de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen  aux règles pénitentiaires européennes  
  • Les  établissements pénitentiaires : modalités du traitement pénitentiaire    

 Les places de prison en France  aujourd hui : débat de conclusion.

Le sens de la peine

Tout comme pour le crime, la peine en soi n’existe pas. Il existe des pratiques pénales particulières, des systèmes de peines

La peine ressort  en effet de  logiques et  de justifications bien précises : au cours des derniers siècles, différentes peines furent envisagées et appliquées dans des contextes socioéconomiques bien précis.

 Nature et raison d'être de la peine

  • Le droit de punir 
  • Les fonctions de la peine 
  • Les effets de la peine 

  Trop de peine, trop de peines, peine utile, nécessaire : débat de conclusion  

Spiritualité et vie carcérale : le fait religieux et la prison

Le code de procédure pénale prévoit expressément la possibilité pour chaque détenu de satisfaire ses exigences de vie religieuse, morale ou spirituelle. Le détenu peut ainsi participer aux offices ou réunions organisés par les personnes agréées à cet effet.

Mais la prison est aujourd ‘hui elle-même en procès, accusée d’être  le creuset des processus de radicalisation et d’être le terreau  d’un terrorisme fondamentaliste et religieux. 

L'exigence spirituelle

  • Le droit au spirituel : fondements et légitimité du fait religieux en prison
  • Les artisans du spirituel : profil, rôle, statut des aumôniers de prison  
  • L’évasion spirituelle : de la rédemption à la réinsertion

«  Le XXème siècle sera spirituel ou ne sera pas » a dit André MALRAUX : pertinence  et actualité de cette affirmation : débat de conclusion

La prison « Ecole du crime » : idée reçue ou  réalité dérangeante ?

Il existe dans le monde judiciaire une série de mythes concernant l’efficacité de la prison, qui serait l’école du crime, les causes de la criminalité, liées  principalement à la pauvreté, l’efficacité de certaines mesures de réinsertion…

Ces idées, véhiculées par les médias et très largement partagées parmi les magistrats, les avocats et les responsables de tout bord, conditionnent la réflexion sur les principes de la justice, sur les lois et sur les réformes.. 

 La démesure pénale

  • Les causes de la criminalité et de la délinquance
  • La récidive, fatalité inéluctable ?
  • Répression et réinsertion : l’éternelle alternative  

Quelle prison pour quelle société ? : Débat de conclusion

Conférences avec projections

Tarif : 18,00 euros le cycle

Série n°49

Ajouter un commentaire