Les évangiles selon l'image

Une très singulière fidélité

Le lundi à 14h15
Salles Saint-Nicolas, 2 rue du Grand-Ferré, Compiègne

Par Pascal Bonafoux

Ecrivain, Professeur d'histoire de l'art à Paris VIII. Ancien pensionnaire de la Villa Médicis.
Commissaire d’expositions d’art moderne et contemporain.

calend.jpeg
Voir le calendrier

Très tôt l'Eglise a eu recours à l'image. Parce qu'il lui fallait faire connaître la "bonne parole". Mais ces images, sans que l'Eglise y trouve à redire, n'ont pas toujours été strictement fidèles aux textes des quatre évangiles de Mathieu, Marc, Luc et Jean. Dans les musées comme dans notre imaginaire, pour celui qui croit au ciel comme pour celui qui n'y croit pas, ces images font partie de notre culture. Il n'est donc pas indifférent de savoir ce qu'elle "disent".

Le" bestiaire" évangélique
Dans les évangiles, l'âne, le boeuf, le poisson, la colombe ou encore l'agneau occupent une place qui est loin d'être négligeable... De la même manière, les évangélistes eux-mêmes sont symbolisés pour trois d'entre eux par un lion, un boeuf et un aigle. Que signifie ce "bestiaire" ? Comment les écrits canoniques le justifient-ils ?
Visage et corps du Christ
A l'évidence, il n'existe aucune description du Christ. C qui jn'a pas empêché qu'il soit représenté pendant des siècles et des siècles. Mais pourquoi ? Et selon quels critères s'est définie l'image du Christ ?
Les Rois-mages
Ils sont trois. Mais sièvle après siècle, ils n'ont pas été représentés de la même manière... Ces différences n'auraient-elles aps des explications d'ordre social et peut-être même d'ordre politique ? N'auraient-ils pas été un enjeu de pouvoir ?
L'enfance du Christ
Si l'on s'en tient au texte des évangiles, il n'y a pas un mot qui rapporte ce qu'a été l'enfance du Christ, à l'exception de sa présence à Jérusalem lorsque, agé de douze ans, il étonne les docteurs auxquels il s'adresse. Et, malgré ce silence, les peintres ont représenté Jésus enfant... Que signifie cette liberté ?
Marie-Madeleine
Cette femme apparait à plusieurs reprises dans les évangiles. Mais cette femme qui est la soeur de Marthe, qui pleure la mort de Lazare, qui verse du parfum sur les pieds du Christ, Christ qui lui apparaît après sa résurrection, est-elle la même ? Qui est Marie-Madeleine ?

Conférences avec projections

Tarif : 22,50 euros le cycle

Série n°22

Ajouter un commentaire