Objets connectés, compléments

Les objets biomédicaux connectés

Depuis une dizaine d’années les objets connectés sont de plus en plus présents dans nos vies permettant la mesure de soi-même ou l’automatisation de différents processus à domicile ou en mobilité. Cela permet d’avoir des informations de l’environnement, des habitudes de vies pour la prévention et même des mesures physiologiques en mode ambulatoire chose assez difficile jusqu’à maintenant. La possibilité de réaliser ces mesures implique aussi le développement des algorithmes d’analyse des données, d’interprétation et d’aide à la prise de décision. Cela est du domaine de l’intelligence artificielle. La santé numérique ou l’e-Santé se développe suite aux développements d’objets biomédicaux connectés avec des applications très variées, en partant des sites d’échanges entre les patients, en passant par la surveillance à domicile de différentes maladies jusqu’à l’aide à la décision médicale.  Les défis scientifiques sont dans le traitement temps réel des signaux, la fouille de données et les interfaces homme-machine.

Agriculture connectée. Arnaque ou remède ?

Drones, GPS, puces, capteurs « intelligents », robots de traite, big data… L’agriculture technologique envahit nos campagnes. Elle n’est pas seulement faite pour apporter plus de précision aux travaux agricoles, réduire la pénibilité de certaines tâches et l’usage d’engrais, d’eau ou de pesticides. Elle bouleverse en réalité la façon de travailler de nos agriculteurs, mais aussi bien souvent leur objet professionnel et tout leur quotidien… Cette agriculture connectée n’apporte-t-elle que des bénéfices, comme on l’affirme souvent ? Rien n’est moins sûr, car elle crée aussi de sacrées dépendances, technologiques, commerciales et financières. Tout en menaçant potentiellement certains emplois, savoirs et savoir-faire, voire des ressources naturelles de la planète. Ni fascination, ni condamnation a priori, cette nouvelle enquête de Vincent Tardieu, parti à la rencontre de nombreux acteurs de l’agriculture, est une invitation à réfléchir sur la « révolution connectée » qui est en train de bouleverser le métier agricole. Et cela est d’autant plus urgent que les outils connectés et automatisés se multiplient, alors que bien peu d’espaces de débat collectif se sont ouverts pour accompagner les agriculteurs dans leurs choix d’équipements et d’itinéraires

L’intelligence artificielle à la ferme « 3.0 » de la Chambre d’Agriculture de la Somme

La Chambre d’agriculture de la Somme pilote, en partenariat avec un agriculteur et l'association Agro-Transfert, une Ferme Agroécologie 3.0 qui est à la fois

  • la vitrine permanente des innovations agronomiques, technologiques et robotiques en «living lab» sur une véritable exploitation agricole pour en mesurer l’acceptabilité sociale, économique et technique.
  • un pôle d’expérimentation de systèmes de culture «en rupture» pour répondre aux enjeux de l’agriculture de demain : bioéconomie, fertilité des sols et recours minimal aux produits phytosanitaires.

Des expériences à partager pour appréhender le champ des possibles pour l'agriculture d'aujourd'hui et de demain.

Ajouter un commentaire