Art et ville

A 14h15 les lundis 10 et 31 janvier, 21 février, 14 et 21 mars
Salles Saint-Nicolas, 2 rue du Grand-Ferré, Compiègne

Par Anne Amiot Defontaine

Historienne de l’art, diplômée de l’Ecole du Louvre. Guide-conférencière attachée aux musées des Arts Décoratifs

Chandigahr

Comment un courant esthétique façonne le visage d'une ville, lui donne son âme et témoigne de son histoire

Florence : le contemporain unifié

21.1 10 janvier 2022
Florence : le contemporain unifié
Le berceau de la Renaissance sous le mécénat des Médicis
Au début du XVe siècle, à Florence, l’heure est au développement économique et à celui de la pensée humaniste. Les intellectuels se tournent vers la relecture du passé antique et placent l’agrément de la vie au cœur de leurs préoccupations.


Penser la ville contemporaine en fait partie. Le mécénat collectif (les citoyens) ou individuel (les grandes familles et en particulier les Médicis) instaure une nouvelle dynamique dans les arts. Les artistes - notamment Alberti et Brunelleschi pour lesquels nait le terme même d’architecte - donnent son image de pionnière de la Renaissance à la ville de Florence.

21 florence

Londres : le passé réinterprété

21.2 31 janvier 2022
Londres : le passé réinterprété
Le néoclassique et le néogothique, reflets de l'essor industriel de la fin du 18è siècle et au 19è siècle

La ville de Londres ne présente au premier abord pas d’unité de style architectural. Pourtant l’œil est frappé par la relecture sur plusieurs siècles des styles du passé. L’essor économique de la ville à l’époque géorgienne (1714-1830) et à l’ère victorienne (1837-1901) se matérialise dans des édifices néo-classiques et néo-gothiques, révélateurs des sources, des références de la culture anglaise.

21 londres

Palais, églises, squares, bâtiments publiques ou sièges de banque ont tous en commun l’interprétation de cette culture antique et médiévale, et en révèlent leur modernité.

Le Havre : le présent retrouvé

21.3 21 février 2022
Le Havre : le présent retrouvé
La reconstruction d'une ville après la seconde guerre mondiale par Auguste Perret
Emblématique de la reconstruction en France après la Seconde Guerre Mondiale, le centre-ville du Havre est l’œuvre d’Auguste Perret et son atelier. 150 hectares, 1200 logements équipés, des infrastructures modernes, une église,… sont les témoins de la volonté de l’entrepreneur Perret dès 1945.

21 le havre


Ne pas restaurer ou restituer, faire table-rase du passé, pour appliquer les théories d’une architecture nouvelle et d’un urbanisme repensé au présent : béton armé, copropriété, remembrement, préfabriqué, trame orthogonale, standardisation, perspectives banales et monumentales, cohérence paysagère, harmonie et confort, quelques maitres-mots de la modernité qui feront école.

Chandigahr : l'utopie réalisée

21.4 14 mars 2022
Chandigahr : l'utopie réalisée
En Inde du Nord, un laboratoire d'idées conçues par Le Corbusier dans les années 50
Réponse à l’organisation nécessaire des capitales des nouveaux états de l’Inde post Partition (1947), Chandigarh a été l’occasion pour Le Corbusier et plusieurs équipes d’architectes, de réaliser entre 1953 et 1966 une véritable « ville nouvelle », entrée aujourd’hui au Patrimoine de l’Unesco.
Son urbanisme pensé par Le Corbusier réunit les théories du maitre franco-suisse. On y décèle son système de circulation fluide, la répartition en secteurs d’activités et en zones d’habitations, ainsi que la place structurante des équipements sportifs et des espaces verts.

Chandigahr

Les différentes architectures par leur conception, leurs formes notamment, en font une ville très reconnaissable, un exemple de « cité idéale » réalisée et encore active.

Chicago : la modernité incarnée

21.5 21 mars 2022
Chicago : la modernité incarnée
Le futurisme de son urbanisme et l'avant-gardisme de son architecture, avec sa célèbre «skyline»
Suite à l’incendie ravageur de 1871, la ville de Chicago devient le laboratoire de l’architecture moderne made in USA. Dès la fin du XIXe siècle, on y distingue le plan orthogonal caractéristique des villes américaines, et on y découvre l’émergence d’une nouvelle approche de la construction d’immeubles.
Les gratte-ciels poussent alors grâce à l’architecte Sullivan et l’école de Chicago, auxquels se joignent bientôt Franck Lloyd Wright et la Prairie Scholl pour l’architecture résidentielle.

21 chicago Sa skyline (silhouette urbaine) qui donne son allure à la ville présente un incroyable mélange de styles et de mouvements, elle incarne la modernité sans discontinuité des années 1880 à aujourd’hui !

Conférences avec projections

Tarif : 22,50 € le cycle

Cycle n° 21