Le théâtre comique

Du 17ème au 20ème siècle

Le lundi à 14h15
Salles Saint-Nicolas, 2 rue du Grand-Ferré, Compiègne

Par Alain Lanavère

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure. Agrégé de lettres classiques, Docteur es-lettres

Theatre1 1

Le cycle suivra dans le temps la tradition française du comique théâtral le plus drôle qui soit. L’on s’amusera, et l’on fera quelques découvertes.
Le grand nom de Molière a éclipsé ceux de Desmarets, de Scarron, de Regnard, dont les œuvres sont pourtant aussi brillantes que désopilantes. Palissot, Marcel Aymé et Jean Anouilh sont bien sûr décriés aujourd’hui, puisqu’ils osèrent ridiculiser les « Philosophes », la magistrature d’après-guerre et le féminisme.

Les belles nouvelles de Mérimée ont fait oublier son théâtre si follement antiromantique. Quant à la gaieté de Musset ou de Giraudoux, elle est moins réputée que leurs autres qualités.

On mesurera donc que d’excellents écrivains surent faire rire, beaucoup rire, mais sans céder à la vulgarité.

18 novembre 2019
Jean Desmarets de Saint-Sorlin : « Les Visionnaires » (1637)
Paul Scarron : « Don Japhet d'Arménie » (1652)

25 novembre 2019
Jean-François Regnard : « Le Légataire Universel » (1708)
Charles Palissot de Montenoy : « Les Philosophes » (1760)
                             

9 décembre 2019
Prosper Mérimée : « Le Théâtre de Clara Gazul » (1825)
Alfred de Musset : « Fantasio » (1834) 

13 janvier 2020
Georges Feydeau : « Hortense a dit 'J'm'en fous' » (1916)
Jean Giraudoux : « Intermezzo » (1933)  

20 janvier 2020
Marcel Aymé : « La tête des autres » (1952)
Jean Anouilh : « La Culotte » (1978) 

Tarif : 22,50 € le cycle

Cycle n° 61